Vous venez d'effectuer une séance de chiropraxie

Voici des indications supplémentaires afin d'optimiser votre premier ajustement chiropratique.

La fiche que je vous ai remis à l'issue de votre 1ère visite indique les zones de subluxation de votre corps et sur lesquelles un travail neurologique a été entamé ce jour. A présent votre corps va devoir accueillir son 1er ajustement et se ré-adapter à son nouveau schéma corporel. Lisez ces conseils afin d’améliorer votre expérience post-ajustement : 

Hydratez vous 

Après un ajustement, comme après une séance de sport, il est recommandé de boire suffisamment d'eau afin d'aider votre corps à éliminer les toxines En savoir plus sur l’importance de l’hydratation de notre corps. 
En plus d’éviter les courbatures dans les prochains jours, cela va offrir une meilleure récupération à vos articulations, vos muscles, vos ligaments et même votre structure osseuse. Personnellement je bois 6 à 8 verres d'eau (soit 1 à 1,5L) répartis tout au long de la journée ! Pour aller plus loin dans l'hydratation et la détox, cliquez ici !

Mangez équilibré  

Vous éviterez à votre corps d’avoir à gérer trop d'efforts digestifs et tirerez pleinement profit de la séance que vous venez de faire. De même, ne buvez pas d’alcool, modérez votre consommation d’excitants (thé, café, cigarettes), durant les 3 jours qui suivent la séance. Vous lui permettez de remettre en route ses mécanismes naturels de guérison et lui laissez l'énergie nécessaire à la recherche de son nouvel état d’équilibre. Lire l'article définissant les bases de l'alimentation.
Privilégiez des aliments vivants, de saison et les moins industriels possible afin de réduire l’ingestion de toxiques (engrais, pesticides, additifs, colorants, conservateurs...). Pour aller plus loin, lisez cet article : Apprendre à décrypter les étiquettes des aliments.
Modérez votre appétit en mangeant lentement, sans être distrait par la télévision et arrêtez vous quand vous n'avez plus faim (à 80% de votre capacité).

boire 1 litre eau par jour hydratation quotidienne

Répondez à vos besoins et écoutez votre corps

Sensation de soif ? Envie d'aller aux toilettes ? Votre cerveau vous envoie des messages et il est important de répondre à ces besoins de façon prioritaire. Pour un bon fonctionnement du corps mettez en pause votre occupation et allez vous servir un verre d'eau ou vidanger votre vessie.
En revanche, comment agir si notre mental nous irrite avec une envie de grignoter ou de manger quelque chose qui ne serait pas bon pour notre santé ? Je vous invite à découvrir le lien entre nos Fringales et nos Besoins Nutritifs

sante-choix-aliment-dietetique

Évitez les efforts intenses

Entrainement de sport, travail physique trop éprouvant et grand ménage sont à proscrire durant les 24 prochaines heures. Il est important que votre corps ait le temps de récupérer, d’enregistrer les informations qu’il a reçu durant la séance, et de s’adapter. Vouloir aller trop vite peut faire perdre beaucoup de temps à votre guérison.

Et surtout, reposez vous !

Une fatigue se fait sentir dans les heures et jours qui suivent? Cela fait partie des réactions normales, alors accordez-vous une sieste et ne veillez pas tard le soir inutilement. Des nuits de sommeil complètes sont indispensable à votre récupération.

Si lors de la visite votre chiropracteur a travaillé sur votre 1ère vertèbre cervicale (Atlas), veuillez lire les recommandations sur les mouvements de tête à éviter.
 

Prolongez l'expérience de la santé au quotidien 

Agir en prévention tout au long de notre existence est primordial pour maintenir un système nerveux en parfaite santé. Pour prévenir plutôt que guérir, tenez compte des informations suivantes !

Le manque d’exercice physique est nocif à notre santé

La marche donne du tonus et fait travailler en alternances nos muscles de manière symétrique, c'est l'exercice le plus bénéfique qui puisse être pratiqué. Je vous recommande de marcher 30 minutes chaque jour en laissant naturellement les bras se balancer au rythme des pas. Préférez l'escalier à l'ascenseur et troquez votre voiture contre un vélo.
Le choix d’une activité doit être motivé par votre plaisir et l'absence de douleurs lors de sa pratique. Pour prendre soin de votre dos
et de votre système nerveux, privilégiez des mouvements en longueur comme ceux proposés dans le Yoga ou orientez-vous vers le Pilâtes et le Tai-chi pour renforcer votre posture. Surtout, entourez vous de professeurs qualifiés !
Les sports suivants sont
déconseillé en cas de blessure du dos : tennis, golf, baseball.. en raison des mouvements de torsions de la colonne imposés par le geste technique. 

Voici 3 exercices simples pour renforcer vos muscles profonds du dos. Faire aussi quelques étirements doux ou mouvements de déverrouillage articulaires au quotidien est une excellente idée ! Ces mouvements sont à exécuter dans le plus grand respect articulaire et pour cela la lenteur, la faible amplitude et la non-douleur sont des principes primordiaux.
Pour les sportifs les plus aguerris pensez aux gestes d'auto-massages profonds, excellents pour les muscles et la circulation sanguine.

Adoptez de bonnes postures

Prenez du recul pour analyser les positions que vous adoptez au quotidien : au travail, devant la télé, en voiture, dans le lit. Et soyez vigilent à ne pas provoquer de mauvaises postures pouvant nuire à votre récupération.

Pour soulever une charge
Il est préférable de s'accroupir, le dos bien droit pour saisir l'objet puis d’utiliser les muscles puissants des jambes plutôt que de forcer avec ceux du bas du dos pour se relever. Les muscles lombaires ne sont pas destinés à soulever des charges. Portez la charge proche du corps en contractant les abdominaux et en évitant les mouvements de rotation du buste. Privilégiez un sac à dos bien plaqué contre la colonne vertébrale plutôt qu’un sac à main. En cas d’effort important (déménagement par exemple) protégez votre dos avec une ceinture lombaire.  

En position debout
Debout tenez-vous en répartissant votre poids de manière uniforme sur vos deux jambes. Portez toujours des chaussures confortables. Si pour cuisinez vous êtes obligé de vous plier exagérément alors le plan de travail est trop bas, choisissez la position assise à table pour les petits travaux qui prennent du temps (épluchage etc..).

En position assise (conduite ou travail)
Rester assis plusieurs heures va maintenir votre corps dans une position non naturelle qui fatigue la colonne. Évitez de rester assis trop longtemps et de croiser les jambes (faite des pauses toutes les heures et joignez plutôt les pieds au niveau des chevilles). En position assise, le corps doit demeurer droit plutôt que de s’affaler (dans votre canapé par exemple). Pour le travail sur ordinateur veillez à ce que le PC soit face à vous et non sur le côté.
Les sièges de voiture et de bureau doivent soutenir votre courbure lombaire, si ce n’est pas le cas il existe des supports rembourrés pouvant se rajouter sur les fauteuils.

En voiture réglez bien vos rétroviseurs afin d'éviter les torsions du cou pour regarder derrière et sur les cotés. Veillez à ne pas faire participer les hanches pour actionner pédales, mobilisez seulement les chevilles et les genoux.

Position de sommeil
Nous passons 1/3 de notre temps allongé et notre colonne a besoin d’une bonne position pour se revitaliser durant la nuit car il est tout à fait possible de se faire mal en dormant.  Il est préférable de dormir sur le côté ou sur le dos car dormir sur le ventre entraîne une réelle torsion nocive pour les cervicales et empêche les muscles lombaires de se détendre. Selon votre position, un oreiller supplémentaire calé sous ou entre les genoux permettra au bas du dos d’être bien stable. Préférez un matelas ferme plutôt que trop mou. Au réveil vous pouvez faire quelques étirements dans votre lit pour faciliter votre mise en route.

Pour lire au lit
On évite de s'allonger avec un seul coussin qui relève la tête car cela favorise l'apparition de subluxations cervicales. On préfère placer plusieurs gros coussins derrière le dos de façon à adopter une position assise au lit.

soulever-poids-blesser-dos-chiropracteur
proteger son dos et lombaires assis au bureau sur ordinateur
mauvaise position de sommeil sur le ventre tire cervicales
bonne position sommeil sur dos
bonne-position-sommeil-cote

Limitez les sources de stress (travail, famille)

Notre cerveau a la capacité de se modifier grâce à nos expériences (plasticité cérébrale) et il est prouvé que les pensées négatives contribuent au développement de maladies, quelles soient physiques ou psychiques. Ainsi, changer votre attitude psychique permettra aussi de transformer le fonctionnement de votre corps. Pour cela voici quelques pistes : visualisez la douleur en train de rétrécir, adoptez une attitude mentale positive, vivez en étant conscient du moment présent, restez concentré sur les progrès obtenus.
Pour aller plus loin, consacrez un minimum de temps à la télévision, à votre téléphone et à internet. Prenez le temps de pratiquez quotidiennement 10 minutes ou plus de méditation, de respiration calme et profonde ou de cohérence cardiaque pour vous apaiser.

En savoir plus sur le liens entre nos symptômes et nos émotions. 

Prenez soin de votre entourage

Entourez-vous d'amis qui partagent et soutiennent votre mode de vie en laissant à distance ceux qui vous poussent à adopter un comportement négatif. Entretenons les liens sociaux, comptons les uns sur les autres, évitons de nous plaindre et soutenons nous en cas de besoin.
En plus de faire des activités régulièrement avec vos proches, pensez à prodiguer ces conseils à vos enfants,
conjoint, parents : car un système nerveux optimal est le meilleur cadeau que vous puissiez leur offrir pour leur avenir !
Lire: des conseils pour suivre la croissance de vos enfants.

Dans la plupart des domaines évoqués il existe des professionnels spécialisés pouvant vous aider, n’hésitez pas à demander à votre chiropracteur pour être conseillé.

A très bientôt pour évoluer ensemble vers un état de santé optimal ! Si vous souhaitez en savoir plus sur ma vision de la santé: allez lire cette page. Ou visionnez la vidéo du cabinet.

Héléna